La Belle Epoque

La « Belle Époque » est une expression née après la Première Guerre mondiale pour évoquer la période antérieure à la Grande Guerre et postérieure aux campagnes napoléoniennes, soit de 1890 à 1914. Dans cette désignation, il y a une part de réalité (expansion, insouciance, foi dans le progrès…) et une nostalgie. La réalité a en fait été enjolivée à cause du traumatisme de la Première Guerre mondiale.

Après la grande dépression des années 1873 à 1896, la France entre dans une période de croissance soutenue dans le cadre de la deuxième révolution industrielle.

La France s'est beaucoup agrandie en 1860 : elle a acquis Nice et la Savoie, mais elle perd l'Alsace-Moselle au traité de Francfort de 1871 et acquiert par là un nationalisme revanchard. La population française, bien que restant hiérarchisée, prend conscience d'appartenir à une seule et même Nation ; par exemple le tacot, dont le réseau ferroviaire se densifie, contribue alors à désenclaver les campagnes (loi Freycinet). En effet la population reste en majeure partie rurale.

L'accès à la culture et aux loisirs se démocratise, aidé par les lois Jules Ferry de 1881-1882, bien que la bourgeoisie conserve encore des lieux sociaux qui lui sont propres. Des lois sociales contribuent à améliorer les conditions de vie des ouvriers, qui restent néanmoins difficiles.

L'aristocratie russe est gourmande de biens français et brille également par son rayonnement culturel et artistique comme un « Extrême Est » lointain.

C'est la grande époque des bains de mer.

Le 9 décembre 1905 est votée la loi de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. La liberté de culte que nous connaissons aujourd'hui date de ce moment-là. Les édifices religieux construits avant la promulgation de la loi appartiennent désormais à l'Etat, qui ne subventionne désormais plus aucun culte;les prêtre, fonctionnaires depuis la Révolution Française, ne reçoivent plus de salaire, exeptée dans l'Alsace-Lorraine qui, lorsqu'ele retournera entre les mains de l'Etat français, sera autorisée à conserver cette particularitée issue de la culture allemande.

La France de la Belle Epoque est aussi l'un des plus grands empires coloniaux de l'époque. Cet empire est exposé lors des Expositions universelles. La colonisation était à l'époque souvent perçue comme positive, et les critiques ont mis du temps à se mettre en place, mais elles ont existé, Clemenceau (Parti radical) s'y est opposé avec véhémence lors de joutes oratoires contre Ferry.

Ce constat positif sur la belle époque doit cependant être nuancé puisque l'on observe en France un « retard » économique indéniable dû à des problèmes d'ordre démographiques (peu de naissances), structurels (une majorité de très petites entreprises, très peu de salariés et un artisanat très attaché à la tradition qui ralentissent la production), malgré de nombreux investissements à l'étranger (les emprunts russes, de sinistre mémoire), et dans le domaine de l'agriculture (main d'œuvre agricole trop nombreuse et crises).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Belle_%C3%89poque

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License